Carnet de route

Séjour ascension parapente

Le 27/06/2014 par Francis

Ayn 2014, récit de Sandra.

Pour ma part j’ai rejoins le groupe Dimanche en fin d’après-midi, mais la sortie avait bien commencé pour ceux arrivés assez tôt pour faire un vol ; de St hilaire, de l’Epine ou du Banchet selon l’heure d’arrivée.
Dimanche un épais voile de cirrus couvrait une grande partie du massif. Les CAFistes se sont retrouvés à St-Hilaire pour un plouf amélioré. Seul Michel H tirera son épingle du jeu en volant environ 1h. On retrouvera beaucoup d’entre eux à la terrasse de l’attero devant une bonne bière ’ .

Lundi

Un début de matinée bâché qui ne nous donne guère espoir à part quelques ploufs…
Les balises prises, le groupe se dirige vers le déco de l’Epine pour faire quelques vols.
Au 1er vol on verra Président s’adonner aux 3-6 pour faire un peu d’exercices.
Lors de la seconde rotation, le ciel se morcèle et le soleil commence à pointer le bout de ses rayons. S’en suivra un petit vol thermique avec du vent de nord qui vers la fin du vol nous fera prendre conscience qu’il est vraiment là.
Président ira poser près de la colo alors qu'Etienne le lâchera pour faire demi-tour et venir poser à l’attero. Un rideau de pluie au loin dans la chartreuse nous donnera les 1ers signes que le ciel se charge. C’est bien plus tard alors que l’on aura déjà bu notre bière à la buvette du club d’aviron et que l’on entamera l’apéro à la colo que la pluie arrivera.


Mardi, pluie.

La pluie s’invitera quasiment toute la journée.
Cela permettra de faire quelques pliages de secours et de voir la façon méticuleuse d’Etienne de plier le secours de Chantal é photos à l’appui : je confirme qu’il y a bien une ficelle qui fait tout le tour de la voilure du secours et comme si cela ne suffisait pas 4 pinces à linge ont été ajoutées !!! Chantal si tu veux porter plainte j’ai les photos et elles ont même été publiées sur AYN2014!
En fin d’après-midi des accalmies nous permettront de pouvoir faire une petite balade jusqu’au banchet.


Mercredi, Saint hilaire.

2 biplaces sont prévus, il s’agit de la fille de Colette et de son mari qui seront respectivement avec Patrick et Jean-Denis, « petit chat » quand à lui attendra gentiment ses parents à l’attero avec Sylvie, Joëlle et Jacqueline.
Le déco moquette étant pris par la PWC le groupe se scinde en 2 entre ceux restés au déco moquette (et donc devront décoller après les compétiteurs) et ceux préférant aller au Sud.
Du déco Sud on verra une Boréa Orange et bleue ouvrir le bal aux compétiteurs é Chantal ne trainera pas longtemps dans le coin, les conditions ne sont pas franchement installées (il fait un peu gris…voir beaucoup) et surtout les lames de couteaux sont assoiffées de la moindre ascendance. On verra aussi une voile et sa sellette esseulée prendre son envol (Etienne nous racontera par la suite que le pilote lors de sa prise d’envol, ayant oublié de s’attacher, alerté par des cris aura eut le bon réflexe de se jeter en fin de déco.) On regardera ensuite le magnifique ballet d’Icepeak et d’Enzo.

Avec du vent de Nord un peu plus prononcé que prévu, le vol est moyennement agréable. Déjà que ce fut la misère pour décoller entre les bouffes de franchement cul et les rares moments de rien…
Les 2 bi réussiront à décoller, belle performance à la vue des conditions. D’ailleurs en nord ils y auront renoncés.

Après un repas bien mérité, tout le groupe se dirigera vers Chamoux. A notre arrivée il semblerait que les conditions soient fortes mais la fin d’après midi arrive à grand pas. Le temps de monter et il est 18h00.
Patrick en bi décolle avec le fils de Colette, ils nous annonceront à la radio que les conditions se sont calmées mais il est déjà suivi par une nuée de CAFistes qui apprécieront un petit vol agrémenté de quelques petits thermiques de fin de journée.


Jeudi, Montlambert.

Le flux de nord nous embêtera toute la semaine et du coup nous ramènera au même endroit que la PWC cœur de savoie.
Arrivés au déco on pourra lire l’heure de l’ouverture de manche ce qui sonne comme un ultimatum pour tout le monde…il faut décoller rapidement. Ce que une grande partie du CAF fait.
Vu du ciel, se sont vraiment des images magnifiques que de voir ces belles lames décoller les unes derrières les autres et les voir enrouler de concert. On comprendra vite quel sens de rotation il faut adopter et sinon l’un ou l’autre compétiteur le rappelleront. On verra aussi ces voiles avancer comme s’il n’y avait pas de vent ni de brise. é
Alex partira de la dent d’Arclusaz pour Chamoux et arrivera à se refaire pour ma part je poserais à l’attéro de Chamoux.
A Chamoux à la vue des voiles les conditions sont fortes on patientera tous et contemplerons les compétiteurs valider leurs balises. Malheureusement avec l’heure qui s’avance la pluie localisée sur les Ebaudiaz débordera sur Chamoux et nous fera partir en direction de l’apéro .


Vendredi, Montlambert.

Le groupe part un peu plus tôt et sera moins stressé au déco en voyant l’heure de début de manche.
En l’air pareil que la veille sauf….qu’il faut enrouler dans l’autre sens ’
Frédéric, la passagère de Patrick décidera au dernier moment que ce n’est pas le bon jour pour elle de découvrir la 3eme dimension. Ce n’est pas perdu pour tout le monde ’ Stéphane de Vichy se proposera sans hésiter pour la remplacer.
Un petit tour vers Montmélian puis direction la dent d’Arclusaz. Avec Alex on verra sur le déco des voiles de cafistes qui auraient bien voulu refaire un vol malheureusement au déco le vent est passé cul. Ils seront contraint de redescendre en voiture.
On transitera de la dent avec Alex, cette fois ci j’arriverai plus haute que la veille ce qui me permettra de continuer le vol.
Une fois posés nous contemplons le spectacle qui comme la veille ne donne pas envie de monter au déco.

Une grande partie du groupe ira donc a Chamousset pour voir l’attero et le QG de la PWC Cœur de Savoie.
Avec une petite bière on contemplera quelques explosions solaire à la lunette astronomique, un vieil avion de l’armée en démo, les résultats de la manche et le tour est relativement vite fait... ce qui nous fera transiter vers Ayn.


Samedi Montlambert.

Encore Montlambert en cette matinée, aujourd’hui pas de compétiteurs. Ils auront choisi les Ebaudiaz. Et nous leurs donnerons raison, ce sera une matinée ploufs. Le soleil ne commencera à percer que vers 13h-14h.
Des petits ploufs qui donnent toujours l’occasion d’apprendre…
Pour ma part je verrais pour la 1ere fois Lucas voler de ses propres ailes. 2 vols coacher par son parrain qui fera de son mieux pour le coacher au déco, en vol et poser avant lui pour reprendre en radio ce petit bonhomme à l’attero. Il ne lui manque plus qu’une vrai voile… Car son « parachute » tombe du ciel é .
Sous les yeux attentifs de tous les membres du CAF il nous aura montré 2 très beaux décos !

Une partie du club aura déjà mangé et se dirige vers Chamoux ou des voiles commencent à s’extraire alors les « plouffeurs » viendront faire leur pause casse-croute au lac.
Une fois le repas terminé, les balises sont prises wahoouuu de l’ouest est annoncé à Aiguebelette . Jean-Denis part pour aiguebelette et nous tiendra informé de la situation. A Chamoux ça à l’air d’être toujours allumé. Nouvelles de Jean-Denis : plusieurs voiles a aiguebelette. Le reste du groupe décide de changer de site et de se faire un petit aiguebelette. Arrivés sur place il y avait bien des voiles en l’air mais les pilotes posés affirment que le Nord est tout de même bien présent. Le groupe se dirigera vers le Banchet ou l’on voit une voile faire la crête. Une fois sur place, on constatera qu’ici aussi c’est un peu travers.
2 pilotes se mettront en l’air avec des décos qui ne donnent guère envie… Patrick sera le suivant avec un déco beaucoup plus « propre » et je me tâterai un moment avant d’y aller.

En l’air le nord est présent, le vol est moyennement intéressant car on restera principalement sur la crête avec quelques percées en plaine mais toujours bien contrés. Jean-Denis nous rejoindra dans une masse d’air quelques fois un peu désagréable.
Patrick partira pour un posé à la colo il remarquera assez vite que ce n’est pas une bonne idée malheureusement Jean-Denis lui aura emboité le pas et il est déjà trop tard… lui posera près de la fromagerie et rentrera par le sentier des vaches quand a Pat « posé vivant posé content ». Pour ma part je poserai à l’attero officiel pensant que ce serait + sain …mais pas vraiment.
Merci à Daniel qui est venu me chercher alors que je regardais encore dubitative le relief pour essayer de comprendre quelque chose.
Baaaa l’apéro ne m’aidera pas à comprendre mais fera descendre la tension. Devant un petit picon-bière on y apprendra qu’à Chamoux ce fut une très chouette après-midi et que Philippe avec sa ruche3 posera avant les compétiteurs à Chamousset et fera la cible .

Demain c’est déjà le retour.


Dimanche : le retour

Passage obligé par la fromagerie pour faire le plein puis le marché pour y rencontrer à nouveau une grande partie du club.
Du nord est encore annoncé et avec Annick et François on se comprend rapidement; on fera une halte à Torcieu. On se rejoindra à l’attero puis direction le déco. Annick et François ayant déjà pris les infos (on était à la bourre, mais François à l’habitude… é ) ils nous feront un briefing le long de la montée.
On regarde l’attero du sommet puis direction le déco.
Des locaux sont là pour nous redonner les infos et nous faire prendre connaissance que l’attero à utiliser est le temporaire et hop en l’air. Un pilote en Artik3 a déjà décalé et part vers le Sud, plus loin là-bas il y a le Banchet…
J’enroule avec 2 locaux et je quitte à regret ce thermique mais notre chemin est vers le Nord et non le Sud…les vacances sont finies.
Un chouette vol de découverte du site. Le vent commençant à être un peu plus fort on décide d’aller poser. Pat fera l’attero du haut quand à François et moi, sur les conseils de Pat, nous ferons l’attero temporaire. Cela est impressionnant de poser face a une rangée de grands arbres… Si j’avais eut à choisir ce n’est vraiment pas a cet endroit que j’aurais posé…François non plus d’ailleurs… Mais l’attero malgré cette configuration non engageante était anormalement sain.

A deux pas de l’attero, on picniquera au bord d’un cours d’eau avant de se dire au revoir et de reprendre la route.

Le bilan est plutôt pas mal : 1 seul jour sans vol… 2 vols pour Lucas et ses parents n’ont pas fait de crise cardiaque ’ , 3 passagers ravis de leur bi-place, des apéros toujours à l’heure (comme d’hab), une bonne ambiance, un accueil toujours formidable, les menus concoctés par Mde Bellemin un régal et le vin qui s’est amélioré ’ .
Sans oublier de magnifiques images des compétiteurs de la PWC en vol.

Une belle semaine à AYN !
C’est sur l’année prochaine on remet ça !!

Merci à Sylvie et Serge pour l’organisation !







CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
mercr vendr 15:30-18:30
Activités du club
Agenda