Carnet de route

À Argentière du 9 au 12 février

Sortie :  Diemtigtal (Suisse):du 9 au 12 février ou WE 11&12 février du 09/02/2017

Le 15/02/2017 par Calvignac Laurent

Jeudi

Le matin, pas très tôt, nous sommes 4 au départ de Finhaut : Bertrand, Philippe, Laurent R. et moi. L'objectif est de monter à l’Œil de Bœuf, au dessus du barrage d'Émosson. L'itinéraire n'est pas tracé et arrivés au barrage tardivement, nous nous rendons compte que nous avions un peu sous-estimé la distance qu'il y avait à parcourir. Une montée à Bel Oiseau est envisagée un instant mais des bruits de coulées venant des pentes ensoleillées nous en dissuadent efficacement. Rester à l'ombre semble plus sage et nous nous rabattons sur notre plan B, le col des Terrasses. Après quelques kilomètres sur du plat pendant lesquels nous entendons régulièrement des « woufs » sous nos pas, nous nous rendons à l'évidence : nous n'irons pas plus haut aujourd'hui. Nous faisons demi-tour en peaux, puis en ski sur la route, 17 h à la voiture. Bilan de la journée, pas vraiment de ski mais de magnifiques paysages et des observations intéressantes pour la suite du séjour.

But, d+ 750 m, S... S quoi ? C'est tout plat !

Pour le lendemain il faut trouver une course pas trop raide vu les conditions nivologiques. La soirée est donc dédiée à l'étude des cartes et des topos afin de trouver autre chose que la Tête de Balme (tout de même ! On ne va pas aller à la Tête de Balme !).

Vendredi

La voiture est garée à Cretton et à 9 h, nous montons vers la Tête de Balme. Un petit détour nous amène d'abord à un sommet nommé Carraye, puis au sommet de l'Arolette (2330 m). De là il n'y a pas vraiment d'intérêt à monter à la tête de Balme, d'ailleurs l'Arolette est plus haute. Nous descendons versant nord par un joli petit couloir en S4 puis dans de belles pentes poudreuses. Retour à la voiture à 14 h.

L'Arolette depuis Cretton (descente couloir N), d+ 1100 m, S4

Samedi

Laurent H. nous a rejoint vendredi soir pour le weekend. Nous partons avec lui du col de la Forclaz à 9 h, vers le col d'Orny. Encore une fois l'itinéraire n'est pas tracé. La montée est très belle et passe à proximité de magnifiques séracs d'un bleu éclatant. On se caille aussi bien comme il faut dans certains passages où descend l'air froid du glacier. Nous arrivons après quelques heures au pied du col des Écandies. La journée est déjà bien avancée et le col d'Orny est encore à une bonne distance. L'objectif est revu à la baisse, le col des Écandies en aller-retour fera l'affaire. Nous descendons ensuite dans une neige excellente, mais les pierres qui ne sont pas loin sous la surface décident unilatéralement de donner un peu de personnalité aux skis neufs trop lisses à leur goût et de rappeler aux vieilles planches que c'est le même tarif pour tout le monde. Il faut skier prudemment... Une voiture a été laissée à Trient, nous y arrivons à 17 h.

Col des Écandies depuis le col de la Forclaz, d+ 1300 m, S3

Dimanche

Retour au col de la Forclaz, il est 8 h 30, nous partons cette fois vers l'est pour aller à la Pointe Ronde, une course que nous avions déjà faite il y a deux ans. C'est une bonne pioche car hormis le couloir qui est un peu ravagé, le reste de la descente se fait sur une neige 4 étoiles qui nous dépose à la Forclaz à 13 h.

Pointe Ronde, combe de la Veudale, d+ 1200 m, ski 4.1, S4

Merci à tous pour cet excellent séjour !

CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
mercr vendr 15:30-18:30
Activités du club
Agenda