Carnet de route

Treuil à Vionville du 15 au 19 Août 2018

Le 23/08/2018 par Théo

Voilà des semaines et des semaines que je tente et retente et espère pouvoir enfin tester ce treuil sur lequel, dans le local de Marc, ou chez moi sur Internet, j'ai passé des heures à chercher des pièces improbables pour pouvoir avec Jean Denis remettre ce treuil en état de marche.

Une anecdote : j'explique à un vendeur que je cherche des coupelles de frein arrière de CX 2 Break.

Il me toise et… avec son air supérieur, me lance…

  • Chez Citroën !.CX ???... ça n’existe pas.
  • Mais, si monsieur !
  • Mais, Non !
  • Mais siiii….
  • Mais nooon ! BX Oui ! CX Non !

Je pense à Bourvil … L'eau ferrugineuse … Oui !   l'alcool ! … Non.

Bref ! Je fais demi-tour pour sortir du magasin, travers une haie d'honneur de clients qui faisaient la queue derrière moi et tous…, avec leurs sourires "niaiseux" aux lèvres, pas "un", pour me venir en aide, me soutenir. Put… !

Enfin voilà, après avoir des fois le sentiment d'avoir bien progresser, et d'autres moments de doutes sur notre réussite, avec Marc et Jean Denis nous sortons enfin le treuil sur un chemin de champs de Pommerieux pour de premiers essais en "statique".

 Le résultat n'a pas l'air trop mal. Nous allons pouvoir accrocher quelqu'un au bout de la ligne.

Il nous faudra attendre le 29 juillet à Vionville, qu'Etienne, avec Marc aux commandes du treuil, effectue ce premier test. Les conditions météo ce jour-là nous appellent à la prudence et nous n'insisterons pas, mais le treuil à l'air de bien fonctionner.

                                                     Mercredi 15 août,

Après avoir obtenu les autorisations, Mairie, Notam, nous sommes une petite quinzaine à nous retrouver à Tantelainville.

Pierre nous prête son Quad.

Sont là, Etienne, Chantal, Mickey, Bouchon, Lucas, Roland, Francis, Philippe G, Jean Denis, Sophie, Manu G, Klod, Michel I et…. Pat et Sandra…, Yes !

Pour ouvrir le bal, c'est Etienne qui m'accorde sa confiance et je prends pour la première fois les commandes de ce treuil Slovène. Dans la foulée, en binôme avec Francis, nous réaliserons une vingtaine de treuillages "Solo", cinq Bi découvertes, un baptême d'une Mantra, (Rôôh ! j'aurai aimé le faire celui-là), des vols de durés, de distances, de gains.

Je laisse le soin aux pilotes de raconter leurs exploits.

Une autre anecdote. J'ai déjà réalisé des centaines et des centaines de treuillages dans ma vie, mais çà…. çà, je ne l'avais jamais vu : La navette qui ramène le parachute du mauvais côté… au treuil. Avec Michel, on était mort de rire !

Rêvez pas…J'suis pas une balance.

Le soir venu, premier BBQ, premier couché de soleil sur les Côtes de Meuse qui annonce la fin d'une première super journée.

Jeudi 16 août. Nous nous sommes donnés rendez-vous à partir de 13h00

Pas grand monde. Y a des gens qui disent … qu'y bossent.

 Aujourd'hui le vent tourne dans tous les sens, c'est chiant ! et c'est que vers 14h50 que Daniel et moi assurons les quelques sept treuillages de la journée.

D'abord Lucas, ensuite Manu et Mickey qui se tirent la bourre sur près de trois heures, puis Etienne et Jean Denis qui réalisent de très beaux vols...

Re'soir, Re'BBQ, Re'couché du soleil, re'super journée.

                                      Vendredi 17 : Congé, météo foireuse.

                                         Samedi 18. Une grosse journée.

Ils sont venus, ils sont tous lààà !, Non ! Pas la mama ! mais Etienne, Jean Denis, Sophie, Klod, Pat, Sandra, Mickey, Lucas, Bouchon, Les Gilles S et M, Francis, de NVL Fred et Julien avec sa Enzo 3 et nous débutons les treuillages à partir de midi. Encore une journée de baptêmes, de Bi découvertes, de Cross… en tout: 28 Solo, et 2 Bi.

Aujourd'hui, j'attends de la visite en début d'après-midi. Avec mon binôme Daniel, nous nous organisons pour assurer la relève et la continuité durant cette journée de treuillage.

Ce sont des fantassins en tenue 1870, capotes et fusils sur le dos qui viennent quelques instants assurer notre garde mais pas ma visite qui n'est toujours pas là et c'est Daniel qui assure du coup la quasi totalité des treuillages de la journée. Vers 16h30 au moment de le remplacer, un peu navré et désolé, je lui exprime ma gêne et lui adresse mes remerciements pour sa patience et compréhension.

En fin de journée, plusieurs pilotes remercient Daniel pour la qualité de ces treuillages et de leur avoir permis de réaliser leurs beaux vols.

Cette reconnaissance et le salaire du treuilleur, c'est son essence et il en a besoin pour  perdurer dans cette fonction… il est vrai intéressante mais parfois ingrate, surtout lié ou dû  à son isolement du reste du groupe. 

Le rôle du Starter est bien moins spectaculaire mais au combien important.

Sans en avoir l'air, et le plus discrètement possible, il se doit absolument de tout voir, de tout vérifier.

                                              Dimanche 19 août

Aujourd'hui encore pas mal de monde au déco : Philippe G, Chantal, Etienne Gilles S, Manu, Mickey, Lucas, Bouchon, François, Francis, Daniel, Jean Denis, Sophie, Klod, Lionel, Jean Claude, Serge, Michel et tous ceux que j'oublie. Des passagers, des passagères, des spectateurs, des visiteuses comme Maryline, Pascale…,  Les conditions météos sont bien différentes des autres jours. L'orientation, la force du vent est bien moins stable et demande de la patience au décollage. Au treuil, c'est à mon tour d'assurer la séance et c'est Chantal la première de la journée à partir en Cross, après avoir rapidement pris du gain après son largage.

Lionel et Jean Claude font leurs baptêmes en voile solo. Jean Denis, en Bi un baptême avec la maman du maire et François la sœur. J'aurai aimé pouvoir voir ces déco, mais on ne peut pas être au four et au moulin. En tout pour cette journée 9 treuillages solo et 8 Bi .

Et comme tous les soirs de cette fin de semaine, cette journée s'achève autour d'un barbeuc, couché du soleil et énormément de convivialité.

L'organisation de cette manifestation m'a évidement demandé beaucoup d'attention de concentration, de travail même et… une fois terminé, on se pose toujours la question : Est-ce que tout cela valait la peine.

Ma réponse est clairement oui !

Ne pas le faire, aurait été une erreur.

J'ai adoré revoir beaucoup d'entre vous, de partager avec vous ces quelques moments, de voir le plaisir que beaucoup d'entre vous ont pu avoir à survoler la région, d'œuvrer avec les autres équipiers pour assurer tous ces treuillages dans de bonnes conditions.

Il ne me reste qu'une seule chose à vous dire… merci beaucoup ;)







CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
mercr vendr 15:30-18:30
Activités du club
Agenda