Carnet de route

Ski de randonnée dans le Devoluy

Le 25/02/2019 par Hesse Laurent

Jeudi 14/2 : Pic Pierroux (D+ 1045 m ; Ski 2.1)

Départ de la première randonnée du séjour depuis le parking des Hauts Gicons. Nous cheminons tout d'abord le long du GR faisant le Tour du Devoluy jusqu'à la cabane de l'Aup en laissant à notre gauche le Col du même nom. Nous prenons alors la direction d'une étroiture où la pente se redresse sérieusement. Les couteaux ne sont pas nécessaires car le soleil chauffe déjà les pentes mais nous mettons les distances par sécurité. Le passage prend du temps car nous sommes onze, puis nous nous regroupons sur un replat. Maintenant le sommet est en vue et la pente qui nous attend est régulièrement soutenue. 
L'impression du bas est plutôt mauvaise car la neige a été soufflée à proximité des crêtes. Il nous faudra trouver un cheminement entre les pierres apparentes. Finalement tout le monde atteindra le sommet à 2377 m où nous faisons une pause pour reprendre des 
forces et laisser le soleil faire son œuvre sur cette neige. La descente est plutôt agréable, sans difficultés majeures si ce n'est de rester sur des sections où elle n'a pas été soufflée. Retour au gîte du Rocher Rond en fin d'après midi avec une pensée pour René Demaison dont la sépulture se trouve dans le petit cimetière de Mère Église qui se trouve sur notre trajet.

Vendredi 15/2 : Tête de Lapras (D+ 1400 m ; Ski 2.3)

Arrivé au parking d'où nous devons démarrer notre randonnée du jour, je m'aperçois que mes bâtons ne sont pas dans le coffre.
Honte à moi... Il me faut retourner au gîte pour récupérer mon matériel pendant que le groupe commencera la course du jour. Bertrand, Laurent C et Laurent R les guideront. De retour au parking avec Philippe nous nous lançons à vive allure pour rattraper le groupe, ce que nous réussissons à faire à l'entrée du Vallon du Mas. Bertrand est resté avec une partie du groupe qui souhaitait monter à un rythme moins soutenu, tandis que Laurent R et Laurent C ont déjà pris beaucoup d'avance.
Il fait déjà très chaud pour la saison et dans les sections raides nous sentons le danger sous nos skis. Pendant que la première partie du groupe atteint le sommet (2584 m), notre groupe se contentera du Col.
Sans perdre de temps, nous entamons la descente dans une neige déjà bien transformée et nous nous regroupons tous à côté d'un cabane. Le reste de la descente s'effectue dans les zones du Vallon du Mas restées à l'ombre où la neige est meilleure.
Le soir au gîte nous discutons sur la course du lendemain. Il faut allez voir le Chorum Olympique au bout du Vallon du Grand Villard et pour certains faire le sommet du Grand Ferrand. La décision est prise trois d'entre-nous tenteront le sommet du Grand Ferrand tandis que le reste du groupe fera les 1200 m de dénivelé jusqu'à l'entrée du Chorum.

Samedi 16/2 : Grand Ferrand par la voie du Chorum Olympique (D+ 1600 m ; Ski 4.1)

6 h 15 Nous sommes trois au départ depuis le Grand Villard : Laurent R, Laurent C et moi-même. Nous cheminons à la frontale car la nuit est encore présente. Nous avalons les 1200 m de dénivelé en trois heures pour arriver à l'entrée du Chorum Olympique où un groupe de quatre skieurs nous devance. Ils feront la trace dans le tube. Nous nous équipons de nos crampons et piolets et c'est partis.
Les marches sont bien marquées par le groupe qui nous précède mais très vite la pente s'accentue avec des passages à 50° puis 55° et nous devons être prudents. La neige est dure et les piolets tractions accrochent bien. Nous atteignons la vire Olympique et les traces nous mènent dans une traversée très exposée au-dessus du Chorum. Il nous faut être très concentrés car la neige a déjà pris le soleil. Finalement nous rejoignons l'entrée du deuxième Chorum qui nous conduira vers les Arches Inter-Ferrantes.
Le spectacle est presque irréel. Sous certains angles, Le passage des arches nous donne l'impression de sortir du crâne fossilisé d'un créature antédiluvienne. La pente est toujours soutenue mais la sortie du deuxième tube nous laisse entrevoir le sommet.
Un dernier ressaut exposé nous oblige à mettre la corde et à tirer une longueur. Il est 11 h 45 quand nous atteignons le sommet.
Nous restons encordés pour entamer la descente le long d'une arête en rocher délité. Enfin la neige où nous pouvons remettre les skis. Laurent R, notre spécialiste pente raide, ouvre dans le couloir qui affiche une pente entre 40 et 45° sur 150 m de dénivelé.
Il me faut y aller maintenant même si je ne suis pas vraiment rassuré. Les virages courts se succèdent sur une neige humide qui facilite le passage du couloir. Nous finissons après plusieurs points carto par rejoindre le Vallon du Grand Villard et le reste du groupe qui a testé la montée dans le premier Chorum sur plusieurs dizaines de mètres.
Belle journée qui restera gravée dans notre mémoire.

Dimanche 17/2 : Tête d'Oriol (D+ 1200 m ; Ski 2.1)

Pour notre dernier jour nous décidons de nous diriger vers la tête d'Oriol. Dès le départ j'ai le sentiment de tirer trop à gauche et de m'écarter du bon chemin car les sentiers dans la forêt ne sont pas bien marqués. À la sortie du bois je m'aperçois qu'il nous faudra reprendre cet écart par une longue traversée sur la droite puis reprendre le chemin vers le sommet. Ensuite, plus d'erreur possible car le cheminement devient évident. En définitive, nous atteignons tous le sommet où nous faisons une longue pause pour profiter une dernière fois du panorama avant de redescendre dans la vallée et de retourner en Lorraine.

Merci à Bertrand, Laurent R et Laurent C pour l'encadrement ainsi qu'à Laurent Herisson, Philippe Mercadier, Laurent Hilaire, Olivier
Tanchot, Denis Huyn, Reiner Werner et Pierre-Luigi Lemaitre pour leur participation active et leur bonne humeur. 

CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
mercr vendr 15:30-18:30
Activités du club
Agenda