Carnet de route

Semaine de printemps parapente

Le 19/06/2019 par Sandra Anthony

Ayn version 2019.

Anne, Pat et moi partons samedi relativement tôt pour faire un arrêt-vol à Torcieu, la météo n’est pas folichonne mais sait-on jamais.
Sur la route ce n’est pas si pire, quelques gros cumulus à tendance congestus mais le soleil nous accompagne. Arrivée à Torcieu, les 2 camionnettes de NVL sont là mais les pilotes s’en vont continuer leur chemin vers Mercury (leur camp de base avant de migrer mercredi pour Samoëns) : le vent est trop fort : paf: 
Pas grave on piquenique sur place.
On arrivera à Ayn sous une petite pluie, le temps de s’installer et tout le monde sera à l’heure pour l’apéro. : winner:

Dimanche,
Après le petit tour traditionnel au marché de Novalaise, le vent de Nord nous dirige comme tous les pilotes du coin et ceux de la PWC sur Montlambert. 
Les 1ers thermiques teigneux de Montlambert nous mettent dans l’ambiance, les plafs ne sont pas très haut mais la masse d’air est généreuse. Petite balade pour moi qui au retour me fera me vacher dans l’ombre à la racine de la dent d’Arclusaz. J’appellerai Pat "au secours" après 40mn de marche. Le panneau Retour Parapente n’aura eu aucun effet : cry: .
Après le traditionnel piquenique au lac, petit vol l’après-midi sur Chamoux. Avant qu’une averse ne joue les trouble-fêtes.
Les prévisions étaient assez pessimistes, tout compte fait c’était mieux qu’annoncé 8-) .
Tout le monde rentre avec le sourire d’une journée qui ne fut pas si mal et qui continue avec un apéro bien mérité !

Lundi, pareil que la veille, on va jouer dans le bocal de Montlambert et Chamoux.
Plafond un peu plus haut mais thermiques toujours énergiques !
Après les vols plus ou moins long, une grande partie du groupe passera à Chamousset (atterrissage de la PWC) pour boire une petite bière Génépi.

Mardi, averses de pluie annoncées durant la journée :cry: . 
Différents groupes se forment : boutiques, rando, changement des élévateurs sur le bi Golden… Pas de photo pour cette dernière activité…c’est bien dommage elle aurait valu le détour :-* : nananere: : jesors: 

Mercredi
A la vue des prévisions de vent très fort en altitude, une partie des pilotes se sont dirigés vers la Chartreuse pour randonner et découvrir le Cirque de Saint Même.
Pour ceux souhaitant voler, c’est reparti pour Montlambert et Chamoux.
Monlambert étrange… ça ploufe alors qu’à Chamoux des pilotes volent et enroulent.
Quelques gouttes de pluie se feront sentir à Chamoux mais tout compte fait le ciel s’ouvrira à nouveau laissant aux pilotes un chouette créneau de vol. 
François se fera la main avec sa nouvelle compagne de vol : coeurs: .
Arrivé à l’apéro, une question trotte dans la tête de Claude…. « mais où est ma voile ?? » :shock: :shock: 
Trop pressé(?) d’aller voir les compétiteurs à Chamousset il a délaissé sa belle. Heureusement, il a son numéro de téléphone sur sa voile et se sont des belges qui l’appellent, elle avait été « abandonné » à l’attero de Chamoux.

Arrivée de Gilles et de sa femme, la famille Huttaux, Alain et Agnès, les Schell, Roland et Romain qui fait une surprise à Anne : coeur: : coeur: et voilà, par la même occasion, notre voiture que l'on avait baptisé "Air Force One" redevient une voiture quelconque : pffff: :lol: 


Jeudi le vent de nord est toujours présent. 
Donc……vous connaissez la suite… MontLambert et Chamoux.
Des pilotes du CAF décolleront avant et certains après la PWC. Aujourd’hui plus de balades que les autres jours, les conditions le permettent même si la masse d’air est toujours tonique. Avec Pat nous feront notre 1ere balade ensemble avec des lignes et des choix différents mais presque toujours en visu. Joli rectangle qui va jusqu’au col du Tamié, puis Ebaudiaz, transition par Chamoux direction Allevard puis retour à la voiture. 
On avait la banane en posant à Montlambert !! : dance: 

Vendredi, un reliquat de nord.
Des courageux (ou devrait-on dire fous? :shock: :shock: ) ont pédalé ce matin tôt, très tôt pour se mettre en appétit pour le petit déjeuner. 

Montlambert à nouveau, extraction plutôt laborieuse pour moi on commence à sentir une stabilité en basse couche.
Puis les crosseurs partent dans tous les sens en fonction de leurs envies…des pilotes vont vers Albertville, d’autres transitent vers Chamoux ou le Grand Arc, certains s’enfoncent dans les Bauges… : clap: 
Avec Pat on choisira les Bauges, au Roc des Bœufs on enroulera avec les compétiteurs de la PWC. Problème radio, masse d’air tonique, on décidera de ne pas transiter au-dessus du lac d’Annecy. Au retour on verra Bouchon qui prend la direction du Roc des Bœufs et croisera Romain dans la même direction. 
Pour nous petit point par Belledone, avec une masse d’air bien plus sympa, c’est par les Ebaudiaz et Allevard que l’on passera avant de rentrer tranquille sur Montlambert.
Au posé, on constatera que le Whatsapp a bien fumé avec les localisations des pilotes et les récups qui se sont organisées : super: .
De notre côté, second vol ensemble : yooouuuuhhhooouuuuuuuu. : dance: 

Certains pilotes auront choisi avec succès l’option Epine pour le vol de fin d’après-midi. Et quelques pilotes auront transité pour poser au gite et ainsi être plus proche de…. l’apéro… :mrgreen: 
Le soir venu, au moment du dessert, les lumières se sont éteintes, 
: ola: le refrain « JOYEUX ANNIVERSAIRE » : ola: a résonné dans tout le bâtiment et Roland, avec un large sourire et les yeux pétillants, a soufflé ses bougies. D’ailleurs, les bulles se mariaient parfaitement aux différents desserts, Merci Roland ;) .


Samedi, enfin le nord n’est plus…
Direction Saint Hilaire pour le matin, ça change et ça fait du bien ! Pour l’après-midi des biplaces sont prévus à l’Epine.

Au déco, on constate de suite que ce n’est pas le St Hil « normal », les voiles ne passent pas au-dessus du relief, cela annoncerait-il de la stabilité en basse couche ?? Et bien oui, petits déclanchements vif au raz de la falaise…que du bonheur : paf: . Beaucoup lâcheront l’affaire, on passe des thermiques toniques et teigneux du vent de nord aux petits déclenchement raz des cailloux… 
Pour ma part, avant la combe de Manivale je n’arrive pas à monter, tant pis je me jette de l’autre côté j’ai l’impression que je devrais être mieux exposée. Et…ça marche. Direction la Bastille et là je me dis que c’est la bonne journée pour tenter l’entrée dans le Vercors.
Allez feu, transition et raccrochage….aux lignes !!!! Pas des petites…mais des grosses lignes…. :shock: J’essaie d'enrouler mais tout compte fait c’est la fuite en avant. A la 1ère combe sans ligne, je zone et mon extraction sera laborieuse mais quel soulagement une fois au-dessus de l’arête. A l’aplomb de l’arête, joli paysage entre cailloux et plateau du Vercors bien vert. 
Je n’irais pas bien loin, mon tracking est hors service :x et du coup je n’ose pas m’aventurer bien loin surtout qu’il semblerait que personne ne me reçoit en radio : paf: , j’entends pourtant des brides de conversation : Lucas est semble t il toujours en l’air ?
La transition Vercors-Chartreuse est carrément plus confort perchée à 2500. 8-) 
Le but : éviter de faire la chiante donc retour à l’Epine pour poser à la colo.
Plusieurs options s’offrent à moi, traversée au milieu de la Chartreuse sera celle que je vais privilégier, ce n’est pas la plus simple mais ça me tente carrément !
Puis vient la transition vers la face Sud du mont Grelle où une erreur me fait perdre quelques précieuses dizaines de mètres et rendra moins confort la sortie du relief vers Le Chatelard.
Une fois la tête au dessus de la ligne de crête, c’est le magnifique lac d’Aiguebelette avec ses couleurs bleue-verte qui s’offre à moi. Balade de la dent du chat au Mont Grelle, avec des coucous aux copains-copines qui sont là, Lucas qui est au déco de l’Epine me fait un grand coucou avec un grand et large sourire… « Tient, il a l’air heureux ».
Posée proche de la colo avec Jean-Denis, Claude et Anne. Coooollll : dance: ! Claude avait annoncé un petit privilège suite à mon beau vol, mais tout compte fait se rétractera : non: : nananere: 

A l’apéro j’apprendrais que « l’air heureux » était tout simplement du à un TRES joli vol : bravo: .
De Saint Hilaire, Lucas est allé à la Bastille puis est allé poser à l’attero de l’Epine 8-) , je comprends maintenant ce grand et large sourire. Après le repas, un petit debriefing s’imposera avec la carte en relief ;) 
Les passagers de biplace sont aussi tombés sous le charme de quitter les pieds du sol. La jeune Maude avait encore les yeux écarquillés et pétillants : coeurs: !
Tout le monde a apprécié de pouvoir changer de site.


Dimanche, encore une très belle journée d’annoncée…
Certains vont voler sur Annecy pendant que d’autres prennent la route.

Annick, François, les Schell et nous, faisons une pause à Meloisey. Pour voler mais aussi faire notre pause repas. Plutôt bien orienté au départ le vent tourne Sud - Sud Ouest, ce qui nous fera reprendre la route.


Et voilà, c’est encore la tête dans les nuages que j’ai mis sur "papier" mes souvenirs du séjour. 

Chouette semaine avec une bien bonne ambiance, des conditions de vol variées, on en redemande :parapente: :parapente:!

Nous espérons tous la version 2020 d’Ayn, anniversaire des 20ans !







CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
mercr vendr 15:30-18:30
Activités du club
Agenda