Carnet de route

Initiation au ski de randonnée dans le Beaufortain

Sortie :  Initiation ski de randonnée du 09/01/2020

Le 19/01/2020 par Laurent Hesse

Jour 1 : montée au refuge du Nant du Beurre (D+ 760m)

C'est une météo printanière qui nous accueille à notre arrivée à Grand-Nâves où nous laissons nos véhicules pour enfin chausser nos skis. L'objectif du jour est de monter au refuge du Nant du Beurre où nous séjournerons 4 jours. Les premières pentes sont déjà raides et ne facilitent pas l'apprentissage des conversions, d'autant plus que le regel nocturne à durcit le peu de neige encore présent à cette altitude. Mais le groupe est volontaire et après cette difficulté, c'est un long cheminement à proximité de la piste de ski de fond qui nous mènera jusqu'au refuge. Je consacre l'après-midi à la sécurité et en particulier à la manipulation du DVA. Nous effectuons plusieurs simulations de recherche de victimes d'avalanche, et chaque participant est confronté aux difficultés de combiner vitesse et précision dans cet exercice.

Jour 2 : Pointe du Dzonfié et Grand Crétet (D+ 700m, D- 700m ; Difficulté 2.1)

Ce vendredi matin, c'est un jour blanc, et nous ne voyons pas grand chose. Néanmoins, nous nous mettons en route pour faire un sommet à proximité du refuge : la Pointe du Dzonfié. Le voile se déchire de temps en temps et nous permet d'apercevoir une grande partie de l'itinéraire.
Les conversions deviennent de plus en plus efficaces et le groupe parvient rapidement au pied de la pente sommitale.
Pour cette fois, il nous faudra enlever les skis pour effectuer l'ascension des derniers mètres, car la neige est dure et la pente raide.
Je mets en place une main courante pour sécuriser la traversée de l'arête et tout le groupe parvient au sommet dans ce voile blanc.
Maintenant, il nous faut redescendre par l'itinéraire de montée et enfin chacun pourra effectuer ses premiers virages de la saison. Mais le manque de visibilité, nous incite à la prudence. La neige est inégale parfois dure, parfois meuble et surprend nos participants habitués aux pistes damées.
De retour au refuge, nous prenons un instant pour reprendre quelques forces et nous mettre en route pour le deuxième sommet de la journée le Grand Crétet.
Le ciel se déchire à nouveau et la visibilité s'améliore. Le sommet est atteint au bout d'une heure et le soleil brille, mais très vite le ciel se couvre et ne nous laisse pas d'autre alternative que de redescendre au refuge.

Jour 3 : Pointe de la Combe Bénite (D+1100 m, D-1100m ; Difficulté 2.2)

Samedi matin, le ciel est bleu et la température glaciale. Une journée idéale pour entreprendre une course plus ambitieuse : la pointe de la Combe Bénite.
Je mets dès le départ un rythme plus soutenu afin de nous réchauffer et rapidement nous atteignons le col des Tufs Blancs. Nous pouvons déjà enlever les peaux pour nous laisser glisser jusqu'au pied de notre objectif du jour et à hauteur du refuge communal de la Plagne. Après observation de l'itinéraire de montée je m'aperçois que la face a purgé récemment, mais certaines plaques ne l'ont été que partiellement. En conséquence, nous prenons des distances de sécurité et je demande au groupe de mettre les couteaux, car la pente est soutenue et la neige encore dure. Au sommet le panorama est grandiose avec en arrière-plan sa majesté le Mont Blanc. D'autres groupes nous rejoignent au sommet par des itinéraires différents. Il est maintenant l'heure de redescendre, car la marge horaire est atteinte et le soleil à fait son œuvre sur le manteau neigeux. La glisse est bonne mais trop courte, car il nous faut remettre les peaux pour atteindre le col pour ensuite redescendre au refuge.

Jour 4 : Le Quermoz (D+ 400m, D- 1100m ; Difficulté 2.1)

Dernier jour déjà. Il faut redescendre dans la vallée après cette immersion de 4 jours en montagne. Cependant, il nous reste encore un sommet à atteindre avant de rejoindre la voiture : le Quermoz. Une trace gelée nous mène péniblement jusqu'à une brèche et permet au groupe d'atteindre le sommet par l'autre versant. Le temps est toujours au beau fixe, et nous prenons un peu de temps pour profiter de nos derniers moments en montagne. La fatigue est parfois présente, mais il ne nous reste plus qu'à nous laisser glisser 
jusqu'à Grand-Nâves où nous debriefons autour d'une bière bien méritée.

Merci à Jacques pour son aide et à tous les participants pour leur enthousiasme (Philippe, Jean-François, Maxime, Mathieu, Christophe).
En espérant vous revoir bientôt.

Laurent Hesse 

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
vendr 15:00-18:00
Activités du club
Agenda