Carnet de route

Alpinisme à La Bérarde du 26 au 28 juin

Le 26/06/2020 par Simon Pligot

Première sortie alpi post-confinement. Laurent C et moi-même prenons la route dès jeudi soir pour pouvoir déjà profiter de la journée de vendredi, Laurent H, Laurent R et Philippe partirons vendredi matin avec l’objectif de se retrouver au refuge de la Pilatte en fin de journée. Le refuge ouvre samedi 27 mais à peine l’avions-nous appris qu’il était déjà complet. Nous sommes donc partis pour 3 jours de bivouac en autonomie.

Nos gros sacs à dos rendent la montée dans la lourde chaleur de l’après-midi quelque peu éprouvante mais nous nous retrouvons tous comme prévu aux alentours du refuge de la Pilatte.

Après une courte nuit dans le refuge d’hiver, nous nous mettons en route à 4h45 vers notre objectif du jour : la pointe des bœufs rouges. En mettant pied sur le glacier de la Pilatte nous ne pouvons que constater ce que la nuit pluvieuse nous annonçait déjà, l’absence de regel nocturne. Nous progressons en 2 cordées vers le col du Sélé, la neige dans les pentes sous le col nous obligent à brasser un peu. Arrivés sous le col du Sélé le ciel est devenu menaçant nous prenons donc la décision de faire l’aller-retour au col et de rentrer. Nous atteignons le col à 8h45 et après un regard sur le glacier du Sélé, nous retournons sur nos pas. De retour au refuge à 13h nous sommes au sec pour regarder la pluie tomber à partir de 14h ! On profite de l’après midi pour se reposer en vue de notre objectif du lendemain, le mont Gioberney par son arête Nord-Est.

Le lendemain, même horaire de départ que la veille. Le temps est magnifique et étant donné la position du refuge, nous sommes à l’attaque des premières difficultés rocheuses dès le lever du soleil. La course est plus fréquentée que celle que nous avons fait la veille, mais si on voit des cordées au loin nous pouvons malgré tout goûter à la tranquillité. Laurent H avec Laurent R et Philippe passent devant, Laurent C et moi suivons sur une corde où Laurent m’a proposé de prendre la tête, ce que j’ai accepté avec joie ! L’escalade en rocher est relativement facile même si certains passages demandent de la délicatesse pour éviter de faire chuter des pierres sur son second. Après une petite attente derrière une cordée sous le passage clé de la voie nous atteignons le sommet à 9h15. Une rapide collation nous donne l’occasion de repérer quelques sommets alentours. Puis c’est la descente par la voie normale dans une neige rendu molle par le soleil. Retour au refuge aux alentours de midi, l’occasion d’une dernière collation autour d’une bière, et de faire le bilan de ces deux jours avant de redescendre à la Bérarde.

CLUB ALPIN FRANCAIS MOSELLE
1 RUE DU COETLOSQUET
57000  METZ
Contactez-nous
Tél. 03 87 69 04 39
Permanences :
vendr 15:00-18:00
Activités du club
Agenda